Quels sont les principes de l’architecture moderne ?

L’architecture moderne est un style qui met l’accent sur la fonction et la forme simplifiée. Elle rejette clairement les ornements. Cette esthétique du projet diffère des maisons plus sophistiquées et ornées. L’architecture moderne se caractérise généralement par des lignes claires. L’idée centrale de l’architecture moderne est que la forme doit suivre la fonction et embrasser le minimalisme. Le but du bâtiment doit être le point de départ du design, pas de la beauté. Cela s’appelle aussi le fonctionnalisme.

Pilotis

 Les matériaux doivent être utilisés là où ils conviennent le mieux, sans masquer leur caractère et leur apparence. Par exemple, le béton apparent doit être laissé non peint et le bois non poli afin que son grain naturel soit visible.

Le premier point des principes de l’architecture moderne est les pilotis, des colonnes ou des piliers qui surélèvent une structure du sol. Les supports et les fondations sont calculés exactement en fonction des charges qu’ils doivent supporter. Ces supports sont espacés à des intervalles précis et égaux, sans tenir compte de l’aménagement intérieur du bâtiment. Ils s’élèvent directement du sol pour trois à six mètres et surélever le rez-de-chaussée. Le fait que la structure soit soulevée offre de nombreux avantages fonctionnels. En soulevant un bâtiment au-dessus du sol, les pilotis permettent la circulation sous la maison. Les pièces sont ainsi éloignées de l’humidité du sol, elles disposent de lumière et d’air. Les pilotis vous permettent également de placer une allée, une place de parking ou un jardin sous la maison. La même surface est également gagnée sur le toit plat.

Rendez-vous sur art-twenty.com pour plus d’informations.

Jardin sur le toit

Le toit plat exige en premier lieu une utilisation systématique à des fins domestiques : terrasse sur le toit, jardin sur le toit qui offre un espace de vie supplémentaire. D’autre part, le béton armé exige une protection contre les changements de température. La suractivité du béton armé est empêchée par le maintien d’une humidité constante sur le béton du toit. Le toit-terrasse répond à ces deux exigences (une couche de sable amortie par la pluie, recouverte de plaques de béton avec des pelouses dans les interstices ; la terre des parterres de fleurs en contact direct avec la couche de sable). De cette façon, l’eau de pluie s’écoulera extrêmement lentement. Des tuyaux d’évacuation à l’intérieur du bâtiment. Ainsi, une humidité latente restera continuellement sur la peau du toit. Les jardins sur le toit présenteront une végétation très luxuriante. Des arbustes et même de petits arbres de trois ou quatre mètres de haut peuvent être plantés. De cette façon, le jardin de toit deviendra l’endroit le plus privilégié du bâtiment. En général, les jardins sur les toits signifient pour une ville la récupération de toute la surface bâtie.

Conception libre du plan de masse et de la façade

Le plan libre est le point suivant. Le système de support porte les plafonds intermédiaires et s’élève jusqu’au toit. La charpente ne dépendait pas des plans de la maison, ce qui signifie que l’espace au sol peut être aménagé librement sans avoir à se soucier des murs porteurs dans les chambres. En supprimant les limites des murs de support internes, le fonctionnement de l’intérieur reste libre et sans entrave en utilisation. La fluidité naturelle de l’espace est une caractéristique essentielle de l’architecture moderne. Cette fonctionnalité permet d’envisager de futures modifications du bâtiment, des extensions ou des cloisons mobiles.

La liberté de la façade est un autre point. C’est la possibilité de concevoir librement la façade, car les murs ne sont pas porteurs, ce qui est le résultat du plan libre. En effet, la séparation de l’extérieur du bâtiment de sa fonction structurelle libère la façade grâce à la construction d’une ossature en béton. Ce faisant, il permet un maximum de lumière, une meilleure ventilation et donne également une vue sur la cour environnante. Les murs non structurels peuvent également permettre l’installation de fenêtres. Une fenêtre peut tout aussi bien avoir une longueur de dix mètres pour une maison d’habitation.

Fenêtres horizontales

Le dernier point est la fenêtre horizontale. Celle-ci permet de couper la façade sur toute sa longueur. À côté des plafonds du milieu, des ouvertures rectangulaires sont formées dans la façade, à travers laquelle la lumière et l’air pénètrent en abondance. La fenêtre s’étend de support en support et devient ainsi une fenêtre horizontale. Les fenêtres verticales sur pilotis disparaissent donc, tout comme les meneaux désagréables. De cette façon, les pièces sont éclairées de manière égale d’un mur à l’autre. Des expériences ont montré qu’une pièce ainsi éclairée a un éclairage huit fois plus fort que la même pièce éclairée par des fenêtres verticales de même surface. Toute l’histoire de l’architecture moderne tourne exclusivement autour des ouvertures murales. Grâce à l’utilisation de la fenêtre horizontale, le béton armé offre soudain la possibilité d’un éclairage maximal.

Comment améliorer votre culture générale ?
Une galerie d’art en ligne pour exposer vos œuvres